Mantra du jour : « Love your body »

Une Illustration "Love your body" pour tous les corps et toues les femmes

Une Illustration "Love your body" pour tous les corps et toues les femmes

Je vous situe l’action. J’étais dans le train, un magazine à la main pour passer le temps. Je feuilletais sans grand intérêt des articles creux et des photos de filles retouchées quand je me suis demandé pourquoi ? Pourquoi je lisais encore ces magazines à la con qui ne sont faits que pour LA fille blanche de 23 ans qui taille un 36. « Diversité ? Connais pas. Et je m’en fous. ». Bon. Parce que voilà, l’été est là et avec lui la possibilité de dévoiler un peu plus nos corps et de se prendre en pleine poire les vieux « canons de la beauté » qu’on nous rabâche à longueur de temps.

Alors je sais, c’est un sujet 1000 fois abordé, (je parlais d’ailleurs de complexes dans ce vieil article) mais j’avais envie d’en reparler aujourd’hui. Mes idées sont brouillonnes mais tant pis. Je ne suis pas assez calée selon moi sur la question du féminisme, c’est un sujet passionnant que j’aimerais creuser. Mais je pense que cela dépasse le concept même de féminisme, en tant que femme j’ai envie de m’exprimer sur le sujet. C’est avant tout une question de bon sens.

Ce n’est pas facile de s’aimer, ou du moins de s’accepter. Cela demande du courage, du temps parfois, de l’amour beaucoup et de la bienveillance. Et c’est d’autant plus difficile lorsque l’on regarde autour de soi. Nous sommes constamment agressés d’images lisses et bien propres du corps, du visage. Avez-vous déjà remarqué le teint parfaitement uniforme, presque comme un masque que la plupart des nanas ont dans les magazines ? Cet espèce de teint de cire… Victoria en parle très bien dans cet article. Alors déjà que sans ce matraquage de cerveau, s’aimer est un chemin de croix, là ça devient compliqué. Et je ne parle pas du regard des autres… D’où vient ce besoin de critiquer les physiques qui ne sortent pas du moule du moment ? Est-ce un besoin pour se rassurer ? De la pure méchanceté ? De la peur ?

Alors le jugement des autres, autant s’asseoir dessus. D’ailleurs ne sommes-nous pas nos pires juges ?

J’avais simplement envie de lancer un message pour les publicitaires, les journaux, les magazines, les gens qui jugent, les jaloux, les rageux : FOUTEZ-NOUS LA PAIX AVEC NOS CORPS une bonne fois pour toutes !! Nos corps sont notre propriété, nous sommes libres d’en faire ce que nous voulons, libre de les aimer tels qu’ils sont ! Nous sommes libres de prendre des kilos, libre de n’avoir pas de seins, libres d’être généreuses, de s’épiler, de pas s’épiler, d’aimer le poil, libres d’avoir un petit bidou et pas de « thigh gap », d’avoir des petits genoux cagneux ou de faire du 44. Autant se battre contre des moulins mais par moment ces diktats du corps parfait (de la femme parfaite) me fatiguent. Alors merde ! La seule chose que l’on devrait s’imposer serait de s’aimer un peu plus et d’être plus bienveillant envers soi-même.

La beauté est dans les détails, elle est dans nos petits défauts, dans les petites choses qui nous rendent uniques. Le mantra du jour? LOVE YOUR BODY !

On a qu’un corps, on a qu’une vie : aimons-nous bordel !

(Visited 85 times, 1 visits today)

4 thoughts on “Mantra du jour : « Love your body »

  1. Sophie

    Tu as complètement raison. Déjà moi ça m’a toujours énervé que les top model et miss France doivent mesurer au minimum 1m70 pour 50 kg. Parce que je suis petite et pas la peau sur les os je ne suis pas jolie ? Non mais sérieusement… Donc moi j’ai arrêté de regarder tout ça et après de longues années je commence enfin à ne plus avoir honte de mon corps et à accepter que l’on puisse me trouver jolie…
    Il devrait en être ainsi pour tout le monde.

    Répondre

    1. D'encre et de sel

      Et je n’ai qu’une chose à ajouter : tu as BIEN raison!!!

      Répondre

  2. Julia

    Tu as bien raison, je suis ok pour crier avec toi: Aimons-nous bordel !

    Répondre

    1. D'encre et de sel

      Tu me fais plaisir!!! ;-)

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *