Croquis d’observation : la vieille dame au chignon

illustration d'une dame aux cheveux blanc, coiffés en chignon, stylée, bien habillée.

J’ai toujours aimé observer les gens. Je pourrais passer des heures, assise en terrasse à les regarder passer. Tellement de visages différents, de looks, d’attitudes. Paris est un formidable vivier ou les gens sont la plupart du temps super looké, originaux. Bizarrement ce sont les femmes que je préfère regarder. J’ai un peu honte de l’avouer, mais j’adore analyser et décortiquer leurs façons de s’habiller, de se coiffer. Je dois passer pour une perverse… mais c’est juste de l’analyse, froide et mathématique. Si si ! Même mon homme me dit parfois « arrête de mater ». Je mate pas, J’OBSERVE !

J’ai très souvent envie de dégainer un carnet et un crayon sortis de derrière les fagots pour croquer les gens qui m’entourent. Pour me souvenir du pli d’une robe, d’un motif, d’une coiffure, de la position d’une main, d’un visage. Je pense que l’observation est un point essentiel chez tout bon dessinateur. C’est même au centre de tout. Le monde qui nous entoure est la plus belle des sources d’inspiration. C’est ce que nous dit souvent notre prof de dessin avant de commencer nos croquis : prenez le temps d’observer avant de vous lancer.

Le problème de ces envies de croquis c’est qu’ils arrivent toujours au mauvais moment. Je ne me promène jamais avec un caret et un crayon dans le sac (je devrais ?) et parfois l’instant est tellement rapide, tellement fugace qu’il faudrait le croquer en quelques secondes. Il y a des moments ou je regrette vraiment de ne pas pouvoir graver certaines images dans mon esprit avec la précision d’un horloger.

C’est ce qui m’est arrivé la dernière fois que j’ai pris le métro. Il y avait une dame d’un certain âge, les cheveux blancs tirés en chignon avec un suuuuuper look. Elle m’a souri en rentrant dans la rame et s’est assise. Elle avait une sorte d’aura (et une superbe tunique) elle paraissait sereine et elle m’a plu. À tel point que je l’ai prise en photo à son insu. Je sais c’est mal et j’ai honte… mais je voulais vraiment la dessiner !

Chère madame au beau chignon et à la belle tunique, excusez-moi. J’avais envie de vous immortaliser.

illustration d'une dame aux cheveux blanc, coiffés en chignon, stylée, bien habillée.

(Visited 127 times, 1 visits today)

2 thoughts on “Croquis d’observation : la vieille dame au chignon

  1. Marion

    Ton article m’a fait rire, mais en même temps je suis comme toi, j’adore observer les gens. Souvent on prend ça pour du jugement, mais pour moi c’est surtout pour regarder simplement et m’inspirer. C’est plus de la curiosité qu’autre chose, du coup je te comprends totalement ahah.
    En tout cas ton dessin est super, j’aime beaucoup le détail de la tunique, vu que c’est ce qui t’as frappé en premier ;)
    Après concernant ton envie subite de dessiner, tu pourrais peut-être glisser un petit carnet dans ton sac, au moins pour faire des esquisses si besoin ? ;)

    Bisous !

    Répondre

    1. D'encre et de sel

      Je suis contente de lire que je ne suis pas seule ^_^
      C’est pareil, quand je regarde les gens (discrètement j’espère) ce n’est vraiment pas pour juger ou pour faire ma commère, c’est vraiment pour observer et m’inspirer !
      Mais tu as raison, il faudrait que je glisse un petit carnet dans mon sac, ce serait plus raisonnable que les photos…
      Bises ;-)

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *