Storyboard #20 : Patience et confinement

Illustration comique d'une maman et de son bébé qui ouvre un bocal de "patience" pour s'occuper de lui en plein confinement (1/4)

C’est marrant, j’ai pensé à cette illustration il y a des semaines, bien avant cette folie de coronavirus, bien avant le Grand Confinement. C’était une période ou nous étions libre, encore aveugle quant à notre futur de « captif » mais une période ou ma fille enchainait les gastros. Une période en pleine période du « je suis accrochée à ma maman comme un koala » (oui, elle a 9 mois et c’est la peur de la séparation). 

Et c’est rigolo de voir à quel point cette illustration est d’actualité. Plus que jamais. Parce que croyez-moi pour celles et ceux qu’i n’ont pas d’enfants, être confiné avec un bébé de 9 mois c’est un challenge de tous les jours (sachant que la gastro est toujours là…). Je ne remets pas en cause l’amour infini que je porte à ce mini-nous, mais simplement il faut admettre que rester enfermé dans un petit appartement en ville, sans jardin ni extérieur avec un bébé qui commence à se déplacer, ça demande des kilos et des kilos de patience ! Cela me fait sourire doucement quand j’entends toutes les astuces des gens pour ne pas devenir fous pendant ce confinement. Tous les bons conseils entendus à la radio, à la TV, ou dispenser par les proches : Trop bien, enfin du temps pour soi ! Profitez-en pour lire tous les livres que vous n’avez jamais lu, faites des activités manuelles, dessinez, rattrapez tout votre retard cinématographique, mangez des séries jusqu’à l’overdose ! Oui. Ok. Dans le principe je valide. Mais avec un bébé de 9 mois les gars c’est pas aussi facile…

Quoi qu’il en soit, jour 3, on est toujours vivants ! On s’occupe de la croquette du mieux qu’on peut pour qu’elle souffre le moins possible de cet enfermement. J’arrive quand même à cuisiner un peu, à lire quelques pages, et quand son Dady s’occupe d’elle (Dieu merci nous sommes deux!) je dessine un peu :-)

C’est quand même barjot ce que nous sommes en train de vivre quand on y pense. Cela ressemble à s’y méprendre au début d’une mauvaise série sur l’apocalypse. Dans les films, l’invasion zombie débute toujours de cette façon sournoise. Un virus. Une contagion. Une situation que personne ne prend au sérieux et BIM tu te retrouves à moitié dévoré par ton voisin de palier ! Seuls survivront les plus malins… Un bon vieux scénario qui sent le réchauffé.

Et vous sinon ? Ce confinement ça se passe comment ? Même si plus personne ne laisse de commentaires par ici, racontez-moi, j’ai envie de vous lire. De savoir comment vous occupez vos journées pour ne pas finir cinglés.

Ah et je voulais ajouter : une grosse pensée pour tous le personnel soignant, tous les courageux, tous ceux qui sont en première ligne et qui aident les autres dans ce combat contre le COVID-19 ♡

(Visited 169 times, 1 visits today)

4 thoughts on “Storyboard #20 : Patience et confinement

  1. Persun

    Oh la la, on a toujours besoins de la patience pour les enfants !

    Répondre

    1. D'encre et de sel

      Des kilos et des kilos :-)

      Répondre

  2. Marly

    Je comprends et valide. Coincée par intermittence (nous travaillons encore à tour de rôle ) avec un petit chat (bientôt deux ans) en appartement. On va essayer de ne pas devenir fous. Bon courage.

    Répondre

    1. D'encre et de sel

      Soyez prudents vous qui travaillez encore! Et bon courage pour la suite :-)

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *