Storyboard #1 : La mémoire

illustration : la mémoire et ses défaillances

C’est la rentrée, on est frais et dispo comme de jeunes papillons, on est regonflé à bloc par les vacances qui s’achèvent, on s’est acheté un nouveau cartable Bob l’éponge pour la rentrée et on s’est fait tout beau avec un nouveau t-shirt (sur le mien est écrit « F*ck the unicorn » et sur le tien ?). Alors non, je n’ai pas avalé le tube entier de vitamine C effervescent mais presque. Petit lecteur en sucre, je te propose un nouveau type d’article sur le blog : mes storyboard ! En gros, pour progresser en dessin numérique (et parce que je kiff), je vais te raconter des histoires, mes histoires en petit format, pour que tu comprennes à quel point ma vie est incroyable(ment banale).

Tu sens l’excitation monter dans ton petit corps de lecteur ?

Voilà, c’était ma 1e storyboard !

Désormais tu sais tout.

Tu connais mon plus gros handicap : la mémoire. Lors de ma conception, mes parents ont oublié de me munir d’une carte mémoire assez puissante pour affronter la vie, genre actuellement je tourne à 48 Go. On peut me donner une information et l’instant d’après (genre 30 minutes après) j’ai oublié ladite information. Je ne sais pas pourquoi, j’ai l’impression que mon cerveau zappe ce qui n’est pas essentiel (ou ce qui ne m’intéresse pas, c’est-à-dire pas mal de chose). C’est assez paradoxal parce que j’ai fait de longues études en étant toujours une bonne élève. Je sais bachoter – pour tout oublier après. J’ai vraiment une mémoire de poisson rouge (de merde). D’autres diront que j’ai une mémoire « sélective ». Maintenant tu sais pourquoi !

On a des priorités dans la vie ou on en a pas… ;-)

(Visited 86 times, 1 visits today)

8 thoughts on “Storyboard #1 : La mémoire

  1. Laury

    J’aime beaucoup ton billet :) Je m’inquiète moi-même parfois question mémoire. On m’a toujours complimenté sur ma mémoire d’éléphant et pourtant je me rend compte que comme toi ma mémoire est bien là mais elle reste très sélective..! J’aimerais pourtant pouvoir retenir certaines informations qui m’ont souvent intéressé mais que j’ai tout de même tendance à oublier – je pense honnêtement que cela vient aussi de la quantité d’information qu’on absorbe chaque jour sur le Web… Je crois que ça se travaille, rien n’est perdu ;)

    Répondre

    1. D'encre et de sel

      J’ai parfois peur d’être un cas désespéré !! C’est fou comme on peut retenir des choses futiles avec une précision de chirurgien et à côté de ça en oublier d’autres bien plus importantes… mais c’est vrai, ça se travaille!

      Répondre

  2. Stella Mars

    Oh ouiii, le retour de vrais petits story board de vie à lire en rentrant du boulot =) ! ça me manque depuis la chute des blogs bédé y’a quelques années.

    J’ai l”impression que le formulaire de commentaires bug…

    Répondre

    1. D'encre et de sel

      Ça bug peut être, je vois que tu as posté un commentaire en double! Mais ça me fait doublement plaisir :-) Je vais essayer d’en faire régulièrement de ces petites storyboard et je suis bien contente qu’elles te plaisent!! J’en ai déjà une autre de prête…

      Répondre

  3. Lice

    Haha, j’adore les dessins, ils sont tops :)
    On a tous nos petits défauts ;)
    Bises

    Lice – http://www.leblogdelice.com

    Répondre

    1. D'encre et de sel

      Tu as raison, à chacun ses petits travers… :-) Bises!

      Répondre

  4. Sixte

    Oui, l’excitation monte dans mon petit corps/coeur de lectrice ! :)
    Sinon, la mémoire sélective est un fléau. Va savoir pourquoi je me souviens du pull que je portais le jour où on a acheté notre nouvelle table à Ikea, mais pas de mon numéro de Sécu. Tout va bien.

    Répondre

    1. D'encre et de sel

      Haha, Pas mal le coup du pull !!! Non mais c’est vraiment n’importe quoi cette mémoire… dans mon cas ça relève de la pathologie!
      Mais comme tu dis, tout va bien :-)

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *