Quand on me dit “viens, on va faire du surf!”

Illustration d'une jolie fille qui fait du surf, en maillot de bain deux pièces. Illustratrice Mélissa G.

Le surf… Voilà ce qui se passe dans ma tête quand on me dit “viens, on va surfer!”. Mon problème c’est que j’ai trop d’imagination.

En juin je suis partie avec des potos du boulot pour un petit week-end surf à Lacanau. On s’est chauffé comme ça, un soir d’apéro qui trainait un peu. On s’est dit mais pourquoi on irait pas au bord de l’océan prendre des cours de surf? (et passer un week-end tous ensemble à faire la fête jusqu’à pas d’heure??). J’ai eu la permission de minuit, mon mec a accepté de garder l’enfant joli pour trois jours, et nous voilà partis en train.

Un Paris – Bordeaux plutôt rapide (arrivés sous des trombes d’eau à Bordeaux…) et un Bordeaux – Lacanau en bus dont on se souviendra. Un voyage interminable (2h30) sous une chaleur tropicale à crever. Suant tous à grosses gouttes comme de gros sumos, au bout de 2h de trajet la conductrice vient nous voir et nous dit : “Alors, on a eu chaud hein?”. Nous de répondre “…heu oui c’est le moins qu’on puisse dire…” et là, la gentille dame ajoute avec un air sadique : “Et bien il fallait porter vos masques! Si vous les aviez mis dès le début, j’aurais mis la clim!!!”. La bêtise humaine a ce pouvoir là de me scotcher. Vraiment. Plutôt que de nous dire dès le début Hey les gars, le masque est obligatoire dans le bus, gardez-le s’il vous plait, elle a préféré méditer sa vengeance en nous faisant crever de chaud et en pénalisant les autres passagers. Ok, on avait pas à enlever nos masques (l’excitation du voyage, vous comprenez?) mais un simple rappel aurait fait l’affaire. La bêtise à l’état pur…

Anyway, à peine arrivés à Lacanau, nous avons enfilé nos maillots et hop, à l’eau!

Nous avons pris deux fois deux heures de cours de surf avec Patrick (appelons-le Patrick), adorable prof de surf aux yeux lagon et aux muscles tendus. J’ai d’ailleurs une théorie sur les profs de surf : je pense qu’il est impossible de faire du surf quand on est laid. Tous les gens qui pratiquent ce sport, meufs comme mecs sont magnifiquement beaux. Ce doit être une règle tacite ou quelque chose comme ça. Un contrat signé avec le diable.

Bref, tout ça pour dire que :

  • J’ai adoré faire du surf même si j’avais la grâce d’un éléphant,
  • Je veux vivre près de l’océan,
  • Je veux reprendre des cours de surf asap,
  • J’ai envie de m’acheter une planche,
  • M’installant dans un mois à Marseille ce sera plutôt un Paddle.

Aller, je vous bises bien fort.

(Visited 82 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *