Mes 7 conseils pour bien préparer son voyage

Préparer son voyage

Préparer son voyage

Les voyages et nous, c’est une grande histoire d’amour. Même quand j’étais étudiante sans un sous je me débrouillais toujours pour partir quelque part (tour des capitales d’Europe de l’Est, Angleterre, Espagne…). Le deal aujourd’hui, c’est que tant que nous n’avons pas encore d’enfant nous faisons avec mon homme un gros voyage par an. Nous avons déjà fait l’Afrique du Sud (je ferai un post spécial sur ce pays tant l’expérience a été magique), la Thaïlande et le Costa Rica. Cela n’inclue pas les « petits » voyages qui viennent pimenter l’année (Crète, Tunisie, Angleterre encore et toujours, Madrid, Berlin, Amsterdam, New York – compté comme un « petit » voyage…).

Nous ne passons jamais par le biais d’agences de voyage. Chaque année je prépare nos road trip de A à Z. Certains préfèrent partir sac à dos à l’aventure. Personnellement j’adore préparer nos déplacements, me renseigner sur le pays, sur les incontournables, trouver les logements les plus originaux et dépaysants. Cela me permet de voyager à distance quelques mois avant le départ, et j’ai moins l’impression de passer à côté des merveilles du pays. Justement, en parlant de voyage, nous partons ce 18 février pour deux semaines (à vous de deviner où >>> indice en fin d’article) et avant de mettre le blog au repos, je voulais vous livrer ma méthode pour préparer un Big Trip.

1. Choisir sa destination et prendre son billet d’avion

Logique mais pas si évident. Le monde est vaste ! Tout dépend du moment où vous pouvez prendre vos vacances. Par exemple, nous avons l’habitude de partir deux semaines en février pour fuir le froid parisien. Je voulais vraiment partir en Indonésie cette année mais c’est la pleine saison des pluies. Il faut donc faire attention à la période. Ensuite, savoir de quoi on a envie : d’un endroit très sauvage, de paysages désertiques, de voir beaucoup d’animaux, d’un pays où la mer est accessible, de tropiques, de jungle, de trek, de jungle urbaine… Se balader entre les rayons « guides touristiques » de la fnac peut-être un bon point de départ ;-)

Pour le billet d’avion, en général je regarde une première fois sur edreams, un bon comparateur de vol. Prendre les billets directement sur le site de la compagnie s’avère plus compliqué lorsqu’il y a des escales et des changements de vol. La plupart du temps c’est donc sur edreams que je les prends, mais encore une fois uniquement pour les vols avec changement de compagnie. Un très bon site également pour comparer les vols : Skyscanner.

2. Se renseigner sur le pays

Une fois le pays choisi et le billet en poche, on passe à ce que j’appelle la première approche. C’est la partie la plus brouillon, celle où je parcours les blogs à la recherche de témoignages, de bons plans, de trucs et astuces, de pièges à éviter. Il faut évacuer les questions basiques : pour les déplacements, est-il préférable d’avoir une voiture, un 4X4, ou les transports en commun suffisent ? Faut-il un GPS, un permis international ? Se renseigner sur les vaccins, la monnaie, la culture, les visas.

C’est là que le site Voyage Forum entre en jeu. C’est une véritable mine d’or. Les gens sont en général très sympa et prêt à répondre à vos questions. Certains postent leur compte rendu de voyage. Pour l’Afrique du Sud cela m’a beaucoup aidé car c’est un pays immense et je ne savais pas quelle partie privilégier. Ensuite, j’ai pour habitude de dévorer un guide : Le Routard ou le Lonely Planet. Au début j’avais une préférence pour le Routard mais depuis que j’ai testé le Lonely Planet du Costa Rica j’ai changé d’avis. Après c’est une question de préférence, à vous de voir !

3. Établir un itinéraire

Une fois le terrain un peu déblayé, il est temps de choisir un itinéraire. Parce qu’un pays, c’est grand. C’est comme si on disait : « Tiens, j’ai deux semaines pour visiter la France. On commence par quoi ?? » Certains petits pays comme le Costa Rica sont d’une telle richesse qu’il est impossible de tout voir en 15 jours. Aussi, il est important de savoir où l’on veut aller et ce que l’on veut visiter. Encore une fois, Guides et Voyage Forum seront vos meilleurs amis.
En général, je crée un calendrier pour les 15 jours afin de noter dans quel coin nous serons tel ou tel jour. Encore une fois, ça peut paraître un peu psychorigide, mais cela me permet selon les pays d’avoir une certaine visibilité. Par exemple, la Thaïlande se prête très bien au voyage-sac-à-dos, mais l’Afrique du Sud un peu moins. Ne serait-ce que pour booker les logements dans les réserves (Kruger Park, Pilanesberg national Park) il faut s’y prendre tôt. Le but de l’itinéraire est de ne pas regretter d’être passé à côté de tel ou tel endroit. On ne peut pas tout visiter et tant qu’à faire, autant choisir !

Semainier voyage

4. Choisir ses logements

Je prends un soin tout particulier à cette étape. Le logement fait partie intégrante du voyage. Me retrouver dans un petit bungalow tropical en bord de mer et prendre mon petit dej accompagné par le chant des oiseaux, ça fait aussi partie des vacances. Mon premier réflexe est de regarder les logements proposés par les guides, en évitant soigneusement les resorts et autres logements dénués d’âme. Je regarde également sur Trip Advisor qui a l’avantage de proposer les commentaires des internautes. C’est plutôt pratique d’effectuer le max de réservations en avance, ça permet d’échelonner le paiement. Tel mois on prend le billet d’avion, le mois suivant on paie les logements, ensuite la voiture etc… C’est moins douloureux que de tout payer en une seule fois. Et personnellement, me retrouver sur place à chercher pendant trois heures un logement, pour finalement me retrouver le soir dans une auberge de jeunesse pourrie à partager ma salle de bain, non merci. J’ai passé l’âge et je préfère occuper mes journées autrement.

Zur Alten Mine

À la marge, Booking peut se révéler utile. Là où nous partons, c’est un peu particulier (cher surtout) et j’ai dû passer par des sites comme Airbnb ou VRBO (équivalent américain) qui proposent des logements chez les particuliers. Pour les gros voyages, je ne suis pas fan mais dans ce cas nous n’avions pas vraiment le choix.

5. Réserver la voiture si nécessaire

Une fois l’itinéraire et les logements choisis, on peut s’intéresser à la voiture (si besoin est). Il ne faut pas hésiter à comparer les prix, il y a parfois une sacrée différence. Soyez également attentif aux assurances et à ce qui est inclus dans le contrat.

6. Faire une liste de ce qu’il ne faut pas oublier

Afin de penser à tout, quelques jours avant de partir je fais une liste de toutes les choses les plus importantes à ne pas oublier dans nos valises. Certaines choses peuvent paraître logiques (comme le passeport) mais on est jamais trop prudent.
Voici un exemple de liste typique : passeports, billets d’avion imprimés, documents de réservation (voiture, logement) maillots, lunettes, crème solaire, anti-moustique, pharmacie complète (maux de tête, de vendre, diarrhée – oui je sais pas glam mais ça m’a sauvé la vie en Thaïlande, pansements, spray désinfectant), chaussures de marche, sandales et petites baskets, polaire, Kaway, petit sac à dos, appareil photo, Lonely/Routard.

Pour chaque voyage j’emporte un petit carnet dans lequel j’écris nos journées, ce que nous avons fait, ce que nous avons mangé, les gens que nous avons rencontrés. Cela me permet de garder une trace et de faire par la suite un album photo complet. Et puis j’aime écrire. Peut-être qu’un jour nos enfants lirons nos aventures…

Carnet de voyage

7. Valise ou gros sac à dos ?

Tout dépend de votre destination. Pour notre premier voyage en Afrique du sud nous avons pris des valises car avec la voiture, pas besoin de se trimbaler un gros sac à dos. En Thaïlande nous n’avons pas loué de véhicules et les sacs à dos s’imposaient (60L pour moi et 70L pour lui). Voiture ou pas, je pense que les sacs à dos sont quand même très pratiques. Ils s’ouvrent comme des valises et ont une contenance suffisante. Dans les aéroports c’est plus pratique de les avoir dans le dos que de se trimballer une grosse valise.

Sacs à dos pour voyage

Pour la valise (ou le sac) nous partons en général léger. Nous ne prenons que l’essentiel et uniquement des fringues dans lesquels nous nous sentons à l’aise pour marcher et visiter. Dans les incontournables : un jeans, une polaire, un legging, des shorts, des débardeurs, un t-shirt manche longue. Côté bijoux c’est le strict minimum, pas de chichi (ni de vernis). L’avantage de partir léger c’est que nous pouvons ramener des souvenirs de nos voyages. Et ça c’est notre grand dada ! L’appart commence à ressembler à un cabinet de curiosité, j’adore ça ^^

J’espère que tous ces petits conseils vous auront été utiles. Après, la façon dont on aime voyager c’est quelque chose d’assez personnel ! Ce post sera le dernier avant un petit moment puisque nous partons du 18 février au 8 mars à l’autre bout du monde. Avez-vous deviné où ? Un petit indice ?

Hawai Aloha way of life

(Visited 289 times, 1 visits today)

2 thoughts on “Mes 7 conseils pour bien préparer son voyage

  1. Cathie

    Bonjour,
    J’ai une envie de voyage en ce moment… mais pas trop loin… genre Belgique ou Espagne, me poser dans une ville et la (re) découvrir… Je pense à Séville par exemple ou Bruxelles… J’aime aussi parler un peu la langue avant d’arriver.
    Quand on part à l’autre bout du monde, il faut se renseigner aussi sur les vaccins obligatoires pour traverser certaines frontières… si la vaccination se passe en 2 fois, il faut inclure ce temps dans la préparation.
    Belle semaine,
    Cathie

    Répondre

    1. D'encre et de sel

      Oui les petits voyages c’est chouette aussi! Moi je ferais bien le Portugal! Et Stockholm aussi, depuis le temps que j’en ai envie! Et tu as raison pour les vaccins, j’avais oublié cette partie dans ma to do list ;-)
      Bises!

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *