Lomo, l’appareil photo rétro qu’il nous faut

Appareil Lomo Diana F+

Appareil Lomo Diana F+

J’aime beaucoup les objets rétros et j’aime encore plus les photos rétros. Du coup, pour un Noël, j’ai demandé à ma douce moitié de m’offrir un Lomo.

Un Lomo quézako ?

Un Lomo c’est trois vieux bouts de plastique mal assemblés que tu payais un dollar dans les années 60, et qui, aujourd’hui, te coûte 80 euros. Voilà, n’essaie pas de comprendre, c’est la loi du vintage-post-moderne qui n’a plus rien de vintage.

Sinon plus sérieusement, pour ceux qui ne connaissent pas la bête, un Lomo est à l’origine un vieil appareil photo compact (argentique of course !), produit en Russie dans les années 1980. L’Europe découvrira ces appareils une dizaine d’années plus tard, grâce à deux étudiants autrichiens qui le sauveront de l’oubli…

Ce sont les défauts de l’appareil qui le rendent attirant : le rendu est complètement fou, quasi aléatoire, avec des couleurs saturées, et un bel effet vintage. Il y a même des filtres à mettre sur le flash pour colorer les photos de nuit. Ainsi, ce que voit l’œil est déformé.

Photo lomo château

Je voulais tester un appareil de ce type pour retrouver la sensation perdue de l’argentique : prendre une photo sans connaître son rendu, et avoir la surprise de l’image au moment du développement. Oublier même que tu as pris telle ou telle photo, et la retrouver un moment après sur papier glacé. Les photos sont aujourd’hui omniprésentes dans nos vies (on en vient même à photographier ce que l’on mange comme si c’était du Doisneau), mais très souvent on ne les développe plus, et la photo reste un objet immatériel.

Le Lomo est donc un jouet qui te permet de choisir le moment que tu veux capturer (Non, parce qu’au prix de la pellicule et du développement, tu ne vas pas t’amuser à photographier ta vie, ton ptit dej, ta tenue du jour, tes chaussures, le soleil, ta voisine, ton arrêt de métro, ta bouffe… Tu sélectionnes à minima !). J’ai toujours un petit pincement au cœur quand je dois aller récupérer mes photos, c’est comme si une surprise m’attendait.

Le problème, c’est que mes photos ne sont pas aussi fun que celles qui sont présentées dans les boutiques Lomo. Je les trouve un peu ternes, et souvent, sur les 12 prévues, seules 5 sont sympa. C’est TRÈS frustrant. Vu l’appareil, on pense que c’est un jeu d’enfant, mais ce n’est pas vraiment le cas. Le réglage est important, et je n’ai pas encore saisi le truc ! J’ai quand même eu deux trois belles surprises, du coup je persévère et mon porte-monnaie aussi.

Et vous, l’appareil soviétique, vous en pensez quoi ?

Diana F+ et ses photos

(Visited 168 times, 1 visits today)

2 thoughts on “Lomo, l’appareil photo rétro qu’il nous faut

  1. Marion

    Merci de nous faire découvrir le Lomo! il a un son charme! Nous sommes trop dans la gratification instantanée de nos jours et ce petit joujou est un bon moyen de faire revenir la magie et la surprise au développement des photos.

    Répondre

    1. admin

      Je suis tout à fait d’accord! Ce genre de petit joujou ajoute un peu de magie à la photographie, parfois trop “banalisée” si on peut dire…

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *