Fan de #5 : la mystérieuse Sanaa K

Aujourd’hui, je viens partager avec vous un de mes (nombreux) coups de cœur pour un illustrateur. Il s’agit ici d’une illustratrice, une des plus mystérieuses de la toile : Sanaa K. (son blog ici)

Peut-être la connaissez-vous (sûrement même), personnellement je l’ai découverte assez tard à travers son blog. On sait très peu de chose à son sujet et l’illustratrice tient à cultiver non pas le mystère, mais sa vie privée. Elle n’a jamais révélé son identité et répond aux interviews par téléphone. Du coup, c’est assez difficile de parler de Sanaa K, mais quelques éléments flottent sur le net et son art est assez fort pour que l’on comprenne son message.

Franco-marocaine, Sanaa nous raconte sa « vie illustrée » depuis 2009 sur son blog. Son histoire, ou plutôt ses histoires avec ses copines, leurs délires, leurs peines, leurs histoires de mec, la mode, la vie urbaine. C’est grâce à son blog qu’elle se fera connaître et sept ans plus tard une éditrice la contacte. C’est le début d’une autre aventure.

Ses dessins nous parlent parce que toutes les nanas peuvent s’y reconnaître, son langage est universel. Elle parle des vraies filles que nous sommes, pas de celles que l’on peut voir dans les séries ou les magazines. Ce quotidien qu’elle dessine en dit long sur les femmes et laisse entrevoir des sujets plus profonds. Résolument moderne, Sanaa entend dénoncer la discrimination et le sexisme ordinaire. En observant son travail, on peut facilement dire que féminisme et diversité son ses chevaux de bataille. Elle dessine des nanas de tous horizons, de tous pays. En 2016 sa fresque « Sister in Humanity » sera même placardée sur les murs de l’université de Paris-Sorbonne. Elle l’explique en interview que ce projet vise à montrer aux femmes qu’il vaut mieux s’entraider et faire de leur diversité une norme plutôt que de se jalouser et se critiquer. C’est le seul moyen de reprendre le pouvoir (ou du moins une place correcte) dans un monde patriarcal. Bref, l’illustration parfaite de la sororité ! Je crois qu’en ce moment, nous en avons bien besoin.

Si elle utilise souvent l’humour, Sanna K a récemment publié sur son blog et les réseaux sociaux une histoire bien plus sombre. Absente depuis quelques mois sur la toile, elle est revenue nous livrer un récit empreint de tristesse et d’espoir. Il est évident qu’elle a du vivre quelque chose qui l’a affecté personnellement. Ses dessins m’ont beaucoup touchée.

J’aime tout chez cette illustratrice : son style, son trait, son humour, ses messages. Sanaa K est une meuf de son temps qui lutte contre les stéréotypes. Et ça fait du bien ! Si vous ne la connaissez pas, je vous invite à découvrir son univers ♥ (Sanaa K est également sur instagram).

(Visited 110 times, 1 visits today)

2 thoughts on “Fan de #5 : la mystérieuse Sanaa K

  1. Astrid

    Oh chouette, je l’avais découverte il y a un moment mais je croyais qu’elle avait arrêté comme il n’y avait plus d’update sur son blog. Merci pour ce rappel :)

    Répondre

    1. D'encre et de sel

      C’est grâce à son compte Instagram que j’ai su qu’elle avait repris du service! Je crois qu’elle va sortir un livre très bientot. J’adore son travail :-) elle a un style bien à elle.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *