Bilan : entre blogging et illustration

illustration 4 ans du blog

Pas évident de revenir par ici avec légèreté après avoir perdu un être cher… Mais voilà, j’ai décidé de publier cet article écrit il y a quelques semaines. Parce que malgré mon chargin, je tiens toujours autant à cet espace.

Il y a 4 ans, le 8 avril 2015 j’ouvrais ce blog et je publiais mon premier article. 4 ans déjà… et tellement de choses sont différentes aujourd’hui. Je ne suis plus la même personne (normal) et mes envies, mes buts ont évolué au fil des années.

illustration 4 ans du blog

Un blog lifestyle ou le besoin d’expression

Au début, l’idée était de créer un petit espace où laisser libre cours àma créativité. A l’époque je découvrais le monde étrange du blogging, je commençais à lire des blogs. Mon amie ouvrait le sien et je sentais que j’avais aussi des choses à dire. Il fallait que je me sorte d’un boulot purement alimentaire qui payait (et paie toujours) mes factures mais ne me « nourrissait » pas intérieurement. Et je m’en félicite aujourd’hui. Même si la ligne éditoriale a complètement changé. Même si bloguer n’est plus une fin en soi mais un moyen de parler de ma vraie passion, de ce qui m’anime : l’illustration.

Avec mon blog je me suis remise à dessiner petit à petit, juste pour le plaisir, juste pour illustrer quelques articles. Je dessinais aussi pour rendre service à ma copine qui ouvrait son blog sur la maternité/sophrologie. Et finalement le dessin a pris de plus en plus de place. Pour finalement prendre toute la place. Je bloguais sur tout et sur rien et j’adorais ça. Mais cela me demandait un temps fou (pour un résultat décevant), temps que j’avais envie d’utiliser autrement. C’est à ce moment-là que je me suis reconcentrée sur le dessin.

L’illustration au centre de tout

J’ai commencé à avoir de petites commandes d’illustration, rémunérées. Sandrine a été la première à me faire confiance (je ne la remercierai jamais assez). Mais très vite s’est posée la question de savoir quoi faire de cette activité d’illustratrice : est-ce que je continue à dessiner comme ça, occasionnellement pour de petits projets ? Ou est-ce que je veux vraiment en faire quelque chose, transformer l’essai ? Ça n’a pas été facile comme choix, car je suis une personne assez pessimiste qui a finalement peu confiance en elle. Je me suis très souvent dit à quoi bon ? A quoi bon se lancer pleinement dans le métier d’illustratrice avec son statut et ses règles si complexes, sans formation, si c’est pour me casser la gueule. Si c’est pour n’avoir aucune commande sérieuse et rester cantonnée à vendre deux illustrations par an… Et puis je me suis lancée, de tout mon cœur : j’ai fait les démarches auprès de la Maison Des Artistes pour être en règle, j’ai appris (et apprends toujours) à faire des devis et des factures en règle et j’ai fini par ouvrir ma boutique Etsy. Et je m’y suis mise sérieusement.

J’ai également repensé mon compte instagram. Cela paraît totalement futile, mais cette plateforme est un outil tellement précieux pour se faire connaître en tant qu’artiste ! C’est un moyen incroyable de montrer son travail aux gens. Un portfolio bien plus vivant et interactif. J’ai aussi envoyé des books à certaines maisons d’éditions (il faut que je continue la démarche) et j’ai contacté des magazines comme FLOW. Certaines de ces démarches n’ont rien donné, d’autres porteront peut-être leurs fruits…

Et puis, mes premières « grosses commandes » sont arrivées.

Mon activité d’illustratrice

Depuis la fin de l’année 2018, j’ai été contactée pour trois beaux projets dont deux avec une maison d’édition (bon depuis il y en a un qui est tombé à l’eau). J’ai été joie et angoisse. Angoisse de savoir déchiffrer un contrat d’édition sans me faire entourlouper, angoisse de tenir les délais et de déterminer le juste prix de mon travail. Si lorsque j’ai eu ma première commande on m’avait dit que je réussirais à être publiée je ne l’aurais pas cru. Il me tarde de pouvoir vous en parler par ici. Bientôt, bientôt… J’ai même dû refuser un 4eprojet (moi, refuser un projet !), car à moins de rallonger les journées de 5 heures, je n’aurais pas pu tenir la cadence et rendre les illus à temps. Ça m’a mortifié de refuser un contrat, mais par moment il faut se rendre à l’évidence et rester réaliste.

(Vous avez remarqué comme dans la vie c’est tout ou rien??)

Et après… ?

Et après… le GRAND saut dans l’inconnu, le vrai. Dans deux mois je vais être maman et je n’ai aucune idée de ce à quoi va ressembler ma vie. Ni de la place qu’elle va prendre, de l’espace que je réussirai à garder pour moi, pour mon travail. Aucune idée de quand exactement je retrouverais l’énergie de redessiner. Je ne vais pas vous mentir, tout cela me terrifie et me remplit de joie. Bien sûr que sa venue va tout chambouler dans nos vies, mais j’espère réussir à ne pas me perdre totalement dans l’histoire. Je ne veux pas avoir fait tout ça pour rien.

Wait and see.

(Visited 174 times, 1 visits today)

2 thoughts on “Bilan : entre blogging et illustration

  1. Astrid

    Je suis navrée pour la perte que tu as subie, mais très heureuse pour tes succès comme illustratrice ! ça doit te faire un bon maelström d’émotions tout ça… Je comprends que ça ne soit pas du tout évident, surtout avec ce nouveau bouleversement à venir. Je pense que c’est une interrogation qu’on est nombreux.ses à partager, surtout quand on a une passion qui prend beaucoup de place dans nos vies en plus du travail “normal” : comment continuer quand on doit en plus gérer un bébé ? Où trouver le temps ? (Je n’ai pas encore d’enfant mais c’est une question qui me travaille pas mal donc je serai curieuse de voir comment tu t’en sors ^^) En tout cas j’ai l’impression que des tas de parents arrivent finalement à trouver un équilibre, donc c’est que ça doit être possible.

    Bon courage pour la suite ! Et merci de continuer à poster tes articles ici, je trouve ça plus agréable qu’un post Instagram, j’aime bien prendre le temps de me poser pour lire quelque chose :)

    Répondre

    1. D'encre et de sel

      Salut Astrid!
      Oui ça fait beaucoup de changements et de chamboulements pour moi en même temps :-)
      J’avoue, je ne sais pas ce que me réserve l’avenir. Je veux pouvoir profiter de chaque instant avec mon bébé, dans notre vie à trois, et en même temps je veux pouvoir continuer à développer mon activité d’illustratrice. Comment ne pas se perdre dans tout ça? … On verra bien! Je reviendrai sûrement ici pour en parler, je pourrai peut-être répondre à certaines de tes interrogations!

      En tout cas, merci pour ton mot. Je suis heureuse de voir qu’il y a encore des gens qui aiment lire les posts, prendre le temps de parcourir un article sans être dans le “rush” des réseaux sociaux! ça me fait bien plaisir ♡

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *