De la Bucket list à la Memory list

illustration ma bucket list

Avant de commencer ce tout premier article de 2017, laissez-moi vous souhaiter une bonne année. Que 2017 soit une année magique et pailletée

Ah, les listes… L’histoire de ma vie ! J’ai une mémoire plus que douteuse et les listes sont une aubaine pour moi. Cette satisfaction quelque peu diabolique de rayer un des éléments de la liste, ce sentiment du travail accompli. Oui !! J’ai ENFIN acheté du riz !!

Bref, tout ça pour dire que j’aime faire des listes. Du coup, il y a quelque temps j’ai commencé à écrire une bucket list (ah bon ?? comme c’est original…). La bucket list comme vous le savez c’est une liste de choses que l’on aimerait faire avant de quitter cette terre. Quand on y pense, c’est vrai que le principe est un peu glauque.

J’en étais là de mes réflexions lorsqu’un jour par hasard, je suis tombée sur ce très beau blog Hey blue bird où Cyn nous parle de ses voyages. Dans son article La Bucket List ? Très peu pour moi elle explique que faire une To do list de ses rêves c’est un peu too much. Pour elle, on chek les endroits où on est allé comme on chek une vieille liste de course, on « consomme sa vie comme on consomme des clopes ». Et c’est pas faux quand on y pense : Hawaï ? Chek ✓ Tunisie ? Chek ✓. C’est bien beau de vouloir toujours et à tout prix faire de nouvelles choses pour pouvoir les barrer d’une liste, mais en a-t-on vraiment profité ? Quid de ce que l’on a déjà fait ? Quid des belles choses que l’on a déjà vu ? Parce qu’il faut consommer encore et toujours – et ça marche pour les voyages, on préfère penser à ce que l’on fera la prochaine fois sans forcément penser à la chance folle qu’on a eu de vivre certains instants. Cyn parle aussi de la pression que représente la bucket list. Alors quoi, si on arrive pas à rayer la liste c’est qu’on a raté sa vie ? Je la rejoins totalement sur ces réflexions et je vous invite à lire son article. Elle propose donc, plutôt que de lister les choses à faire, de lister les moments où on s’est vraiment senti vibrer ; une sorte de bucket list inversée. J’aime beaucoup l’idée. Pourquoi se focaliser sur ce que l’on veut faire et qu’on ne fera peut-être jamais et oublier ce qu’on a la chance d’avoir déjà vécu ?

Parce qu’il serait idiot de gâcher (personne n’est parfait!), voilà la bucket list que j’avais commencé :

-Refaire du cheval
– Me baigner dans les lagons de Tahiti
– Manger dans un resto très très étoilé
– Essayer le Paddle
– Voir des baleines de près, n’importe ou
– Me couper les cheveux bien courts
– Nager au cœur d’un cénote dans la péninsule du Yucatán
– Voir des baleines de près, n’importe ou
– Dormir dans un vieux motel poussiéreux (à la Bagdad Café) dans le désert américain, avec des cactus tout autour et des boules de paille poussées par un vent chaud
– Assister à une véritable cérémonie du thé au Japon
– Voir une fois, même une toute petite fois, un de mes dessins publié dans un magazine ou   un livre
– Admirer une aurore boréale
– Voir un glacier de près
– Déambuler sous les sakura en fleur, au Japon
– Me faire un deuxième tatouage
– Me marier à Las Vegas, juste pour le fun, et par Elvis of course !
– Assister à un opéra
– Voir un ballet : Casse-noisette ou Le lac des cygnes
– Faire le festival de Glastonburry

illustration ma bucket list

Et voici maintenant une MEMORY LIST non exhaustive des moments que je garde en moi comme un trésor :

Le retentissement de l’appel à la prière en Tunisie, alors que je suis posée sur les marches du théâtre antique de Dougga, seule avec mes amis.
L’odeur du jasmin et des fleurs d’oranger là-bas.
Ce que j’ai ressenti quand j’ai croisé mon premier impala en Afrique du sud dans le Pillanesberg Park, et cette lumière déclinante de fin de journée.
L’impression d’être au bout du monde lorsque, penchée sur la falaise du Cap de Bonne Espérance, je regarde l’océan indien et l’Atlantique se mélanger.
Le goût du poisson cru à Hawaï.
L’impression de se noyer dans la brume de la forêt primaire au Costa Rica et d’être le premier homme à fouler ce chemin.
Prendre mon petit déjeuner au son de la forêt tropicale, à Cahuita.
Se dire que l’on marche sur le cratère d’un volcan hawaïen comme on marcherait sur la planète Mars.
Ramasser un bébé tortue sur les marches d’un restaurant à Hawaï pour le remettre à l’eau.

Et vous? Quels sont vos rêves, quelles sont les images magiques que vous gardez en vous précieusement? Qu’avez-vous prévu d’incroyable pour 2017?

(Visited 121 times, 1 visits today)

14 thoughts on “De la Bucket list à la Memory list

  1. Heybluebird

    Ps : suite et fin de mon commentaire. C’est fou comme dans la bucket list on est dans le « faire » ou le « voir ». Alors que dans la memory lost on est dans le ressenti … c’est une odeur, un son, un regard, une brume matinale qui au final nous aura marqué plus que le voyage en lui même. Et moi ça j’adore !!

    Répondre

  2. Heybluebird

    Oooooh merci merci pour ton article. Je suis très touchée que mon article sur les bucket list t’ait autant inspiré! Oui je pense quil est important de se fixer des objectifs mais parfois juste se rappeler tout ce que l’on a vécu est tellement plus gratifiant. D’ailleurs en lisant ton article c’est ta memory list et non ta bucket list qui m’a donné des frissons !! Comme quoi… on ne se refait pas !!
    Je découvre au passage ton blog et je suis fan !
    Hâte de te lire en 2017. Plein de belles choses :*
    Cyn alias bluebird !!

    Répondre

    1. D'encre et de sel

      Salut Cyn! Je suis contente de te lire par ici :-)
      C’est vrai que ton article m’a beaucoup inspiré. J’ai trouvé ça vraiment juste. Et comme tu le dis dans ton 2nd commentaire, dans la Bucket List je veux « faire » et « voir » alors que dans ma liste de souvenir je suis sur le ressenti! En tout cas, j’ai aimé l’exercice, ça m’a rappelé tellement de belles choses… (et au passage, j’aime beaucoup ta façon d’écrire!). Et effectivement il n’est pas question ici, ni sur ton article de dénigrer quoi que ce soit. Chacun est libre de penser comme il le souhaite (heureusement). il s’agit plutôt de partager différents points de vue.
      Encore merci d’avoir pris le temps de m’écrire un petit mot ;-)
      A très vite!

      Répondre

  3. Anne

    J’aime beaucoup cette idée de memory list pour se focaliser sur les belles choses que l’on a vécu, étant une grande pessimiste ça ne me ferait pas de mal d’en faire autant ! Et j’adore tes envies sur ta bucket list, j’en partage certaines comme « voir une aurore boréale » ;)
    Je te souhaite une belle année, que celle-ci réalise tous les souhaits de cette jolie liste :) bises

    Répondre

    1. D'encre et de sel

      Salut Anne! Étant moi aussi une grande pessimiste, ça ne fait pas de mal parfois de lister les belles choses qui nous sont arrivées. C’est vrai que je me suis focalisée sur les voyages, mais ça marche aussi pour le quotidien!
      Je te souhaite aussi une année magique pleine de réussite!
      Bises

      Répondre

  4. Manon

    Je suis très fan de cette Memory List. Le concept est super sympa !

    Je te souhaite une très belle année. Beaucoup de belles choses pour 2017.

    Bisous bisous –

    Manon ❤
    http://www.chouquettes-mascara.com

    Répondre

    1. D'encre et de sel

      Merci Manon ^_^
      Je te souhaite également une Belle Année 2017!
      Bises

      Répondre

  5. Candice Motet-Debert

    L’idée de la memory list est top, et les arguments contre la bucket list sont très légitimes. Cependant je trouve ça plus que dommage de toujours devoir dévaloriser quelque chose pour devoir en mettre une autre en avant. Je fais des buckets list depuis très longtemps et je « consomme » mes rêves, oui. Et ?

    C’est pourquoi je suis heureuse que tu aies mélangé les deux sortes de listes dans ton article.
    (Salut je suis la bisounours contre toute forme d’extrêmisme qui en a assez de lire des critiques parce que elle n’est pas assez bonne feministe, pas assez bonne végé, qu’elle consomme ses rêves etc….)

    A tôtbien!!!

    Répondre

    1. D'encre et de sel

      Oh mais tu as raison Candice, tu fais ce que tu veux, nous sommes dans un pays libre et personne n’a à te dicter ta conduite :-)
      Moi aussi j’adore faire des listes et j’étais toute contente de ma bucket list (c’est bien pour ça que je l’ai gardé!) Mais la réflexion proposée par Cyn m’a beaucoup plu et m’a fait réfléchir. Il n’est absolument pas question de dévaloriser quoi que ce soit (ou qui que ce soit) ici. Ce n’est en rien une critique, je partage simplement un autre point de vue ;-)
      Je trouve ça toujours intéressant de lire différents points de vue, moi ça me fait avancer. Mais pas de critiques méchantes ni de jugement, ça ne sert à rien.
      Bonne journée à toi!

      Répondre

    2. Heybluebird

      Salut Candice. Cest Cyn, l’auteur de l’article « la
      Bucket list très peu pour moi » si tu es allé lire mon article tu as sans doute compris que je ne « dévalorise » pas la bucket list. J’écris d’ailleurs noir sur blanc que c’est ni bien ni mal. Je ne cherchais à convaincre personne mais juste à exprimer mon ressenti. Et je respecte et comprends totalement que pour certains ma réflexion n’est pas partagé :) D’ailleurs mon titre d’article c’est « très peu pour MOI » c’est n’est pas non à la
      Bucket list ! :) A bon entendeur !

      Répondre

  6. Claire

    finalement, je me rends compte que les articles écris sur mon blog me font une sorte de memory list… je ne savais pas que ça avais un nom!
    Ramasser un bébé tortue devant un resto pour le remettre à l’eau? Mais c’est tellement beau comme histoire! Tu as une photo qui traine?
    J’ai toujours adoré les ballets et l’opéra mais Casse-noisette reste de loin ma représentation préférée! Tu m’as fait trop rire avec Le lac des signes… *Cygnes à moins que ce ne soit une reprise ;-)
    Ce commentaire décousu quand même…tant pis!
    Bonne année à toi!

    Répondre

    1. D'encre et de sel

      J’ai failli tomber de ma chaise en voyant que j’avais écrit « cygnes » signes… J’en fait souvent des fautes, mais celle-ci est vraiment laide!!! J’ai honte…c’est rectifié, merci! La bébé tortue c’était un grand moment… on s’était battu à Tortuguero pour en apercevoir et là, on était tombé dessus par hasard. C’était super émouvant! Pas de photo hélas, c’était en pleine nuit.
      Signe…je m’en remets pas :-)
      Une belle année à toi ♥
      Bises!

      Répondre

  7. Amy | Food Etcaetera

    J’aime beaucoup cette idée de mémory list! Je te souhaite une excellente année 2017, bises,
    Amy

    Répondre

    1. D'encre et de sel

      Bonne année à toi aussi Amy ;-)

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *